Quand la CAF rembourse les frais de garde ?

Eprouvez-vous des difficultés sur le financement des frais de garde ? Vous devez utiliser votre argent pour autre chose et vous ne savez plus quoi faire ? N’ayez crainte car on a la solution idéale pour vous ! Sachez que la CAF peut rembourser vos frais de garde. Mais quels sont les plafonds pour les frais de garde ? Et comment bénéficier des aides de la CAF ? Pour en savoir plus, on vous invite à suivre cet article !

 

A découvrir également : Les parents sont-ils obligés de payer leurs études ?

Frais de garde : Réduction ou crédit d’impôt de 50% ? Quels plafonds ?

Lorsque vous gardez votre enfant, sachez que vous pouvez bénéficier d’un avantage fiscal. Il s’agit d’un crédit d’impôt de 50 %. En déclarant vos revenus, vous pouvez récupérer le crédit d’impôt une année plus tard comme pour toute niche fiscale.

Le plafond du crédit d’impôt est de 1150 euros par enfant à charge. Autrement dit, vous avez la possibilité de faire une déclaration de 2300 euros au maximum comme frais de garde par enfant, ce qui vous offrira un crédit d’impôt plafond de 1150 euros.

A découvrir également : Quels sont les avantages du sport social ?

Par ailleurs, il faut savoir que l’application du plafonnement se fait sans votre intervention si vous faites une déclaration de plus de 2300 euros dans la case et même si vous n’étiez pas au courant du plafond. Ce plafonnement en question est bien par enfant. Vous pouvez donc déclarer 2300 euros de frais pour chaque enfant et obtenir deux crédits d’impôt de 1150 euros si vous avez deux enfants.

Quelle case remplir sur la déclaration d’impôt 2022 pour les frais de garde ?

Il n’est plus nouveau que le fisc compte sur vous afin de faire payer le maximum. Il est essentiel que vous connaissiez l’existence du crédit d’impôt et la manière dans laquelle vous le déclarer. Il est donc recommandé de faire cette déclaration en ligne. En faisant cela, vous ne vous trompez pas et vous pouvez passer à côté d’un avantage fiscal.

Pour le premier enfant, la case à remplir pour la déclaration d’impôt des frais de garde est la case 7GA. Pour les suivants, le remplissage des cases 7GB et 7GC sont nécessaires. Afin de contourner le plafonnement, prenez le temps de préciser en détails vos frais. S’il s’agit d’une garde alternée, remplissez les cases 7GE pour le premier enfant, et les cases 7GF et 7GG pour les suivantes. En déclarant le montant total payé, la procédure d’abattement de 50% sera assuré par le fisc.

Le problème est que les cases 1GA et suivantes n’apparaissent tout seul.  Il n’est donc pas suffisant de faire une déclaration de l’enfant à charge. Pour l’étape 3, vous devez être très attentif et cochez la case « réduction et crédits d’impôt ». Ainsi, vous pouvez voir les cases 7 qui s’affichent à un moment avec la fameuse case 7GA. Le fisc connaît le montant payé en ouvrant droit au crédit d’impôt. C’est pourquoi, celui-ci affiche souvent ce montant au-dessus de la case. Le même montant doit également être reporté dans la case 7GA.

Comment bénéficier des aides de la CAF ?

Sachez que la CAF peut vous aider à financer le coût de la garde d’enfant jusqu’aux 6 ans de votre enfant. Celle-ci pourra alors vous verser le CMG ou le Complément du Libre Choix de Mode de Garde lorsque vous éprouvez des difficultés sur le financement du coût de la garde d’enfant.

Si vous souhaitez bénéficier des aides de la caisse d’allocations familiales, il est recommandé de faire appel aux services d’un organisme agréé ou d’une nourrice. Cette condition reste la même s’il s’agit d’une garde d’enfant en périscolaire, à temps partiel ou à temps complet.

Quelles sont les autres aides financières existantes à la garde d’enfant ?

A part la CAF, l’entreprise pour laquelle vous travaillez peut également vous accorder une aide financière. En outre, afin d’assumer les frais de garde, vous pouvez également bénéficier des aides locales.

Enfin, pour rémunérer une assistante maternelle et bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % sur les dépenses attachées à la garde de votre enfant, vous pouvez aussi jouir du Chèque Emploi Service Universel (CESI).

Les conditions à respecter pour bénéficier de l’aide de la CAF aux frais de garde

Si vous êtes intéressé par l’aide de la CAF aux frais de garde, vous devez noter que certaines conditions doivent être remplies. Tout d’abord, la personne qui s’occupe de votre enfant doit être agréée, qu’il s’agisse d’une assistante maternelle ou encore d’une crèche. Cette aide n’est réservée qu’à ceux dont le revenu fiscal ne dépasse pas un certain seuil.

Le montant maximum octroyé dépend du nombre d’enfants à charge ainsi que des heures effectives travaillées et payées durant la période considérée. Il est donc primordial pour bénéficier des aides financières prévues par la CAF aux frais de garde que les documents nécessaires soient fournis (attestation employeur, etc.). Vous devez vous conformer aux règles en vigueur fixées par cet organisme.

Vous devez suivre les évolutions législatives et fiscales relatives à ce sujet afin d’être alerté sur toutes les nouveautés susceptibles d’affecter vos droits en matière d’aides sociales.

Comment calculer le montant des aides de la CAF pour la garde d’enfant ?

Calculer le montant des aides de la CAF pour la garde d’enfant peut sembler complexe. Effectivement, cela dépend de nombreux critères. Toutefois, il est possible d’évaluer une estimation du coût réel de ces prestations.

Le mode de calcul prend tout d’abord en compte les ressources du foyer fiscal qui sont inférieures à un certain plafond. Pensez à bien prendre en considération le nombre d’enfants dans votre famille ainsi que leur âge respectif. Le temps effectif passé par l’enfant chez son gardien sera aussi pris en compte.

Pour bénéficier des aides proposées par la Caisse d’Allocations Familiales aux frais liés à la garde de vos enfants, vous devez fournir plusieurs documents prouvant que vous êtes éligible à cette aide financière : attestation employeur pour les frais engagés auprès d’une assistante maternelle agréée ou encore facture payée si l’enfant est inscrit dans une crèche privée ou associative.

Il est toujours recommandé de se renseigner au préalable sur les modalités précises avant toute démarche relative aux demandeurs auprès des services concernés afin qu’il soit possible de mesurer avec exactitude ce qui pourrait être remboursé par cet organisme.

ARTICLES LIÉS