Les avantages de faire appel à une nourrice agréée

Le métier de nourrice consiste à prendre en charge et à éduquer un enfant à domicile. C’est une profession assez passionnante moyennant un bon salaire mensuel. Cependant, beaucoup ignorent l’avantage de faire recours à ce type de professionnel.  Alors pourquoi  faut-il miser sur une nourrice pour la garde de ses enfants ? Et quel est le salaire moyen de celui-ci ?

Salaire moyen d’une nourrice agréée

Le salaire mensuel d’une nourrice varie d’une professionnelle à une l’autre. Pour avoir plus d’informations, vous pouvez cliquer ici. En effet, elle doit conclure un accord avec les parents sur l’heure et surtout le montant des indemnités. Mais selon l’état, un montant minimum a été fixé.

A lire en complément : Comment gérer les conflits avec son adolescente ?

Le salaire brut de base est au moins de 3,17€ par heure et par enfant en 2023. Ramener au mois la nourrice est à 1,426,55€. En plus, de ce salaire d’autre indemnité s’ajoute. Cependant, il est possible que ce salaire varie en fonction de plusieurs facteurs.

A lire également : Probabilité de grossesse avec jumeaux : facteurs influents et conseils

Les facteurs qui influencent le salaire d’une nourrice agréée

Plusieurs facteurs peuvent influencer la rémunération d’une nourrice, tels que l’absence d’un enfant, les soins et l’ hygiène. Selon la convention collective nationale des assistants maternels du particulier employeur, le salaire d’une nourrice peut varier en cas d’absence de l’enfant. En effet, l’assistante maternelle peut percevoir sa rémunération lorsque l’enfant est absent le long de la période où il aurait pu être gardé.

Toutefois, lorsque l’absence est justifiée par un certificat médical, la nourrice ne sera pas rémunérée. Mais si en une année, l’absence de l’enfant dépasse dix jours, alors la nourrice doit percevoir ce qui lui revient de droit. Aussi, il faut également noter que l’employeur ne sera pas débiteur d’une quelconque rémunération à la nourrice. Ceci dans le cas où l’enfant est malade pendant 14 jours consécutifs ou est hospitalisé. Mais dès que cet absence excède les qu’à torze jours, l’employeur est contraint de lui verser sa rémunération.

Les avantages et les inconvénients de faire appel à une nourrice agréée.

Prendre soin de son enfant est d’une importance capitale. C’est pourquoi, beaucoup préfèrent recourir aux services d’une nourrice. En effet, la nourrice a pour mission de veiller aux soins et à l’hygiène de l’enfant. C’est-à -dire, veiller à ce que l’enfant mange correctement à l’heure et se reposer quand à temps. Elle se doit de veiller à ce que l’enfant soit aussi propre et présentable.

De plus, elle doit également veiller à ce que toutes les tâches soient bien effectuées et ceci de façon sereine. Ainsi, si vous n’avez pas souvent le temps pour vous occuper de votre enfant, alors les services d’une nourrice vous seront d’une aide précieuse.

Néanmoins, il faut savoir que recourir aux services d’une nourrice peut parfois présenter quelques inconvénients. En général, les enfants s’attachent plus vite à ceux qui sont présents pour eux et qui leur donnent plus d’affection. De ce fait, lorsqu’une nourrice s’occupe de votre enfant, ce dernier aura tendance à s’attacher à sa bienfaitrice. Une relation amicale plus intime se mettra en place.

En d’autres termes, quand un enfant reçoit plus de soins et d’affection de la part de sa nourrice que de sa propre mère, le lien entre mère et enfant peut prendre un coup. À partir de cet instant, vous allez constater que votre enfant aime plus sa nourrice que vous.

Les critères à prendre en compte pour choisir une nourrice agréée

Maintenant que vous êtes convaincu des avantages de faire appel à une nourrice agréée, pensez à bien prendre en compte :

Les qualifications : Avant toute chose, vérifiez les diplômes et les certifications obtenus par la nourrice en question. Assurez-vous qu’elle possède réellement les compétences nécessaires pour s’occuper d’un enfant.

L’expérience professionnelle : Une nourrice avec plusieurs années d’expérience sera plus apte à gérer toutes sortes de situations imprévues qui peuvent se présenter dans l’exercice de ses fonctions.

Disponibilité : pensez à bien vérifier qu’elle est disponible aux heures où vous avez besoin d’elle afin qu’elle puisse être présente pour votre enfant dès que nécessaire.

La personnalité : Votre choix doit aussi dépendre du caractère et du tempérament de la personne choisie. Vous devez avoir un bon feeling avec elle car c’est aussi une question de confiance mutuelle.

Tarifs : Le coût des services offerts par la nourrice est aussi un critère important à considérer lorsqu’il s’agit d’un budget serré.

N’hésitez pas à demander des références lorsque vous rencontrez différentes candidates au poste afin d’avoir accès aux avis ou témoignages qui peuvent aider à éclaircir vos interrogations sur l’une ou l’autre.

Le choix peut s’avérer difficile, mais ne négligez rien. Prenez votre temps pour déterminer la personne idéale pour prendre soin de l’être le plus cher à vos yeux.

Les formations et certifications nécessaires pour devenir une nourrice agréée

Maintenant que vous êtes convaincu des avantages de faire appel à une nourrice agréée, peut-être êtes-vous intéressé par le métier de nourrice et souhaitez en savoir plus sur les formations et certifications nécessaires pour y accéder. Voici ce qu’il faut savoir :

En France, il existe plusieurs diplômes qui permettent d’exercer le métier de nourrice agréée. Le premier est le CAP Petite Enfance qui se prépare en deux ans après la troisième. Ce diplôme est très apprécié car il couvre un large éventail de compétences utiles dans l’univers professionnel des jeunes enfants.

Le second est la Mention Complémentaire Aide à Domicile (MCAD), accessible avec un Bac pro service aux personnes ou un Titre Professionnel Assistant(e) Maternel(le). Cette formation complète les acquis du CAP Petite Enfance et permet notamment d’acquérir des connaissances pratiques comme la préparation des repas ou l’animation d’activités ludiques.

Il existe aussi une certification spécifique délivrée par l’institut IPERIA : ‘La capacité à exercer la profession d’assistant maternel’. Cette certification requiert 120 heures de formation théorique et pratique ainsi que 60 heures de stage auprès d’enfants âgés entre 0 et 3 ans.

Une fois ces formations validées, il est possible pour une personne souhaitant travailler comme nourrice agréée de s’immatriculer auprès du Conseil Départemental dont elle relève afin d’être autorisée à exercer sa profession. Elle sera alors considérée comme étant apte à veiller au bien-être physique, psychologique et moral des enfants dont elle aura la charge.

Il est indispensable pour une personne souhaitant devenir nourrice agréée de suivre les formations et certifications adéquates. Le but étant de garantir aux parents la qualité des services rendus ainsi que le confort et la sécurité de leurs enfants. Si vous êtes intéressé par ce métier, n’hésitez pas à contacter un organisme spécialisé ou une professionnelle en activité pour obtenir davantage d’informations sur les parcours possibles.

ARTICLES LIÉS